jeudi 13 octobre 2016

CABALLERO ET JEANJASS, DOUBLE HÉLICE

Il y a quelques jours, nous prenions le train direction Bruxelles pour mettre un coup de plume sur l’excellent album de Damso. Poursuivons aujourd’hui notre aventure belge, dans un registre différent, avec quelques mots sur le disque Double Hélice du duo JeanJass et Caballero. Pour le coup, c’est une chronique découverte que je vous propose. Car, certes, nos emcees du jour n’en sont plus à leur coup d’essai mais, en dépit d’une reconnaissance toute méritée, on ne peut pas dire que leurs tracks jouissent d’une juste diffusion dans l’hexagone. Alors, vous qui ne connaissez pas, découvrez, levez les yeux au ciel, les bras en l’air, il se pose l’hélicoptère…

Courte présentation des pilotes de l'engin. JeanJass est un jeune rappeur originaire de Charleroi et a déjà fait ses armes en collectif (Exodarap) ou en solo avec, notamment, un EP intitulé Goldman. Caballero, originaire de Barcelone mais belge d’adoption, est davantage cité dans l’hexagone à travers divers projets comme Le Singe Fume Sa Cigarette que nous avions chroniqué à sa sortie. Nos artistes forment un duo chic et choc, tic et tac, jeune et « Jénial » qui brille par une solide alchimie, textuelle et musicale.



Textuellement justement, c’est la « chillance » et l’egotrip qui prédominent. Un egotrip d’une prétention toute relative, bien aéré par une bonne dose de second degré et d’autodérision. S’il y a quelque chose que j’apprécie vraiment dans le produit proposé par le duo, c’est l’abondance de références culturelles et générationnelles qu’il nous offre : un bouquet de clins d’œil cinématographiques « Tu peux laver les vitres de ma jeep Jurassic Park », footballistiques « Je tape Youtube Riquelme Boca Juniors », musicaux « On veut prendre la place à Elie », littéraires - esprit manga - « Je suis bien trop loin, les habitants d'Namek pourraient prendre un selfie avec cette phase » … Autant de figurines posées ça et là sur les étagères de chaque morceau. Les deux rappeurs sont impressionnants de facilité, je dois tout de même avoir une préférence pour les phases de JeanJass que je trouve à la fois techniques et désopilantes. Il est indéniablement l'un de mes rappeurs favoris depuis quelques temps.



Musicalement, les prods sont très propres, élégantes même et épousent l’esprit du disque autant que le charisme des deux rappeurs. A l’heure où les emcees s’arrachent sons et beatmakers à la mode sans chercher la cohérence, il est agréable de constater que Caballero et JeanJass sont très convenablement chaussés. Des sneakers sur-mesure signées Hugz Hefner, BBL, Mowley ou encore JeanJass himself au four et au moulin. Pour ce qui est des gros titres du disque, je vous suggère l'excellentissime et catchy « Merci beaucoup »,« Repeat » ou encore « Yessai ».



Le message que je tenais vraiment à faire passer avec ce billet est le suivant : si vous ne pouvez plus encaisser les trap-tracks vomis par toutes les radios, répétitifs et indigestes, si vous chercher un rap plus pur, plus léger et sophistiqué, je vous recommande vivement ce Double Hélice des atypiques Caballero et JeanJass. Et c'est, une fois encore, du côté de la Belgique qu'il faut aller chercher bonheur. Nos jeunes gars sont lookés, balancent des titres lookés, les fans de Nekfeu, L’Entourage, Grande Ville and Co y trouveront très probablement leur compte. Et sachez qu'à l'heure où je vous rédige ces lignes, le duo planifie déjà un nouveau projet en commun. Flash lumière, surveillez les airs !



Texte : Kevin (kevin@allglorious.com)
Visuels : JeanJass et Caballero

Rejoignez Allglorious.com sur Facebook :

Aucun commentaire: