dimanche 7 août 2016

ON EST ALLÉ VOIR... DEMI LOVATO ET NICK JONAS A MONTRÉAL

Facebook

Ce concert est une première pour nous puisque nous n’avions encore jamais fait de show « croisé », autrement dit une co-affiche avec ici, Nick Jonas et Demi Lovato. Les deux Artistes - et amis de longue date - nous donnaient donc rendez-vous au Centre Bell de Montréal, Québec, ce soir-là, pour une date de leur tournée commune « Future Now » avec chacun un nouvel album à défendre. Récit d’une soirée pleine de couleurs et de formes…

Mike Posner, l’inattendu.

Et c’est le chanteur pop Mike Posner, originaire du Michigan, à la présence timide sur nos ondes françaises mais très apprécié outre-atlantique qui ouvre les festivités. Personnellement et avant ce concert, je n’étais pas un aficionado du bonhomme. Ni ses singles, ni ses collaborations artistiques (avec Cher Lloyd notamment) ne m’ont un jour mis vraiment à l’aise. Et pourtant…

C’est une révélation ! Epaulé par un backing-band de feu, sublimé par un saxophoniste endiablé, Posner a complètement relooké ses tracks. Il nous distille ce soir un pop rock survitaminé et organique terriblement entraînant et délesté de ses effets électroniques les plus dispensables. Ses compos les plus significatives, « Cooler Than Me » ou « I Took A Pill In Ibiza » sont interprétées avec une ferveur communicative. L’Artiste se fendant même d’un cover du titre « All The Way Up » de Fat Joe, hymne hip hop qui fait des ravages sur la côte Est du continent. Mike Posner achève son set par quelques paroles sages mais un peu désespérées. Une caractéristique que je ne lui connaissais pas et qui rend son discours encore plus complexe et intéressant de par le fait.


Nick Jonas, la force tranquille.

Changement de décor. Nick Jonas ouvre le Future Now Tour sur le très bon « Levels ». Dans le fond, c’est une vraie machine qui se déploie, écrans géants, jeu de lumières, backing-band d’exception… L’ex Jonas-Brothers, aujourd'hui à son compte, interprète quelques-uns de ses tracks les plus connus, « Chains », « Jealous », « Numb » ou encore le désopilant « Bacon » qui fait vivement réagir l’auditoire. Un set croisé, en quinconce avec celui de Demi, plutôt propre et juste. Nick, encore très jeune pourtant, fait preuve d’une maturité musicale et artistique incroyable. Son jeu de scène reste sobre mais remporte facilement le cœur des demoiselles venues se délecter de ses compos comme de son physique.


Demi Lovato, à fond les formes.

Nick Jonas s’interrompt en milieu de set et laisse sa place à la délicieuse Demi Lovato. L’ex-égérie Disney - Camp Rock, Sonny - apparaît derrière le rideau, surplombe son auditoire et arbore une tenue plutôt décomplexée. Une panoplie qui séduit hommes et femmes de tous bords ce soir. La chanteuse, toute en formes, assume avec une élégance folle ses rondeurs et débute son set sur un régal pour les yeux mais aussi pour les oreilles avec « Confident », extrait de son dernier opus en date. Suivent « Heart Attack » et « Néon Lights », deux tubes aux registres différents.

Le set, relativement complet, se permet un break plus intime - acoustique avec « Fix A Heart », « Nightingale » ou encore « Warrior » pour ne pas trop tourner en rond. Nick Jonas fait alors son retour pour un « Stone Cold » de dentelle, et pour conclure son set avec, notamment, son dernier single « Close ». Demi de retour au micro, l’explosion a lieu sur le sublime « Lionheart ». A l’instar de tous les morceaux qu’elle interprète ce soir-là, la pop star, non sans une touchante timidité, donne tout ce qu’elle a de puissance, de sincérité, d’énergie et de justesse, sans économie. Pour le coup, Demi nous offre même son dernier titre en date « Body Say » dévoilé il y a quelques jours sur la toile.


Demi remercie son public avec trois titres : « Skyscraper », « Give Your Heart A Break » et « Cool For The Summer » qui, sans surprise, conclue la soirée. Hormis « Made in the Usa » ou « Remember December » peu d’oublis à signaler. Peut-être aurait-il été judicieux de placer un titre du film Camp Rock (Demi et Nick sont tous les deux présents sur la bande originale) ou encore d’interpréter « Avalanche », track présent sur le premier album de Nick Jonas et qui met également en scène nos deux Artistes du soir.

En bref, un show d’équerre, à l’Américaine, un Nick Jonas qui fait bonne figure et une Demi Lovato à fond les formes… moi qui n’ai jamais été féru, je commence à me réconcilier avec la géométrie.

Un mot sur l’expérience « canadienne ».


Un concert en terres québécoises, ce n’est certes pas une nouveauté pour ma compagne et moi mais force est de constater que nous avons encore été surpris par l’engouement et la passion du public canadien. Peu importe le registre, pop, rock, hip-hop, hardcore, l’assistance montréalaise s’est, une fois de plus, montrée à la hauteur de l’événement. Dans les petites salles comme dans les grandes, et je ne vous parle pas des festivals, il règne un bonheur de vivre et de se divertir sans pareil qui contraste fortement avec la grisaille made in France. Merci pour l'accueil Montréal !

Texte : Kevin (kevin@allglorious.com)
Visuels : Demi Lovato, Nick Jonas, et Mike Posner

Rejoignez Allglorious.com sur Facebook :

Aucun commentaire: