samedi 14 février 2015

WHEN REASONS COLLAPSE - DARK PASSENGERS (ALBUM)

Facebook

Formation née en 2008 dans le sud de Paris, When Reasons Collapse révèle au monde son premier album intitulé Dark Passengers, après deux EP autoproduits et pléthore de dates auprès des référents Within The Ruins, Trepalium ou encore I Declare War. L'entité, dont nous diffusions récemment un morceau en exclusivité sur notre site, distille un deathcore emprunt de métal et de diverses influences, marqué par cette particularité du « Female-Fronted ». Autrement dit, c'est une dame qui s’acquitte du micro et du scream, mais la formule américaine est tellement plus éloquente.

Rentrons dans le vif du sujet, le deathcore de When Reasons Collapse est intéressant parce qu'il est lisible, concret, nuancé, technique. Parce qu'il a compris qu'il n'ait nul besoin de tabasser ses fûts comme un décérébré pour dynamiter le battement-par-minute. Si je ne suis pas - plus - un fan du registre, j'ai enfin retrouvé le plaisir que j'avais à écouter celui-ci grâce au quintette.



Citons « No Time For Regrets » et ses scandés qui lui apportent beaucoup de groove, « Anesidora » que j'aime beaucoup avec son introduction planante, presque langoureuse avant de briser le rythme et se libérer de ses chaînes avec quelques breaks intenses à mi-morceau. Personne n'est laissé de côté, chaque instrument respire et trouve son espace dans la mélodie comme dans le chaos à l'image de « Our Way To Oblivion ».

Résumons-nous. Des riffs, du groove, un équilibre solide entre séquences véloces, agressives et breaks plus subtiles, délicats : il y a de la matière dans ce Dark Passengers. Et si, excusez le radotage, je ne suis plus aussi à l'aise que jadis avec le genre, le son de When Reasons Collapse est, pour moi, celui de la réconciliation. Un deathcore ambitieux, subtil et, délicieuse ironie, mené avec les « couilles » par Cristina.

Texte : Kevin (kevin@allglorious.com)
Visuels : When Reasons Collapse

Rejoignez Allglorious.com sur Facebook :

Aucun commentaire: