jeudi 4 décembre 2014

RISE OF THE NORTHSTAR, FURYO STATE OF MIND

Facebook

J'ai cherché, j'ai cherché, et je ne sais pas vraiment par où commencer... Ah si, par vous dire, enfin vous « spoiler », que l'album que je m'apprête à chroniquer est peut-être l'album de l'année. Avec cette nouvelle réalisation intitulée Welcame, et après deux EP’S de qualité, la formation installe définitivement son univers trash mangacore rappé sur les cimes du modern hardcore français. Veuillez m'excuser pour l'étiquette maladroite mais, pour ma défense, il n’est pas aisé de cataloguer le son des 5 furyos, vous en conviendrez, ils en conviendront aussi. Car Rise Of The Northstar joue... du Rise Of The Northstar !

L'opus s'ouvre sur « What The Fuck » et son intro langoureuse très nippone dans l'esprit - forcément - qui m'évoque consécutivement les ambiances Crows Zéro, X Japan... Encore une fois, toutes mes excuses pour ces références et raccourcis sommaires au Pays Du Soleil Levant, je suis loin d’être un érudit en culture manga. « The point is » : Rise, fidèle à ses inspirations et à l’image qu’il entretient depuis ses débuts, distille un hardcore très graphique, en 4 dimensions.

Deuxième coup de sabre de cette galette à mon sens, le titre « Samourai Spirit ». « Sa-sa-sa-sa-sa... Samourai Spirit » ! Mes amis, quel gimmick sur le chorus ! Vous m'en direz des nouvelles. C'est aussi ça la force Rise Of The Northstar, des gimmicks percutants et pertinents dans la composition. Je ne me risquerai pas à parler d'influences Pleymo ( même si je viens de le faire, rhétorique oblige ), mais si tel est le cas, celle-ci est avalée, digérée, dépoussiérée, magnifiée.



Un mot sur les deux premiers titres dévoilés de « Welcame » dont... « Welcame », le morceau titre du disque. L'hydre à 5 têtes saupoudre son hxc d'une bonne dose de rap us, avec quelques arrangements de circonstances qui donnent au morceau une couleur Cypress Hill - House Of Pain de très bon ton. Ah, le parfum enivrant du old-school. Rythmique au top, dansante, un « jump around » sous testo que le verbe pousse jusqu'à congestion musculaire totale : « The Furyo Style Is In My Blood ! ». « Simon Says », reprise de l'excellent titre de Pharoahe Monch, est un terrain de jeu idéal pour ROTNS qui y laisse se défouler ses guitares et ses scandés qui résonnent encore à l'autre bout de la galaxie. Première cover pour la formation et non des moindres donc, le choix du socle original et on ne peut plus cohérent.



Passons à « Authentic ». L'originalité du track, c'est incontestablement cette phase rappée dans la langue de Molière : « Ouai ouai ouai mec […] N'essai même pas de venir me tester, si tu kiff pas t'écoutes pas et puis c'est tout […] On avance avec nos propres codes, personne ne nous doublera ! ». Belle surprise, surtout en ce qui me concerne puisque je crois y déceler le spectre d'un rappeur du 92 que j'apprécie énormément. A l'instar de ce dernier, le combo, sûr de sa force, nous sert un peu d’egotrip. L’attitude, camarade, l’attitude !

Enfin, si chaque titre de l’album est une réussite, je tenais à vanter la petite tonalité punk des titres « Bosozoku » et « The New Path » avec leurs chœurs mélodiques en arrière-plan. Une nouveauté chez Rise qui sait varier les plaisirs sans jamais s’écarter plus que de raison de l’axe hxc autour duquel il s’articule. Innover sans jamais se trahir, c’est la marque des plus grands.



En ce qui me concerne, je suis complètement séduit. Je n’en attendais pas plus, pas moins, Rise Of The Northstar est à sa place : sur le trône du modern hardcore français. Désormais, la formation va devoir se taper un sacré problème de riche : ressortir une set-list de tout ça. Avec une telle quantité de titres percutants, il sera déchirant de faire l’impasse sur un morceau en live. Comme le coca se boit très frais, le son Rise ne s’écoute que très fort.



Texte : Kevin (kevin@allglorious.com)
Visuels : Rise Of The Northstar

Rejoignez Allglorious.com sur Facebook :

Aucun commentaire: