dimanche 6 mai 2012

CHRONIQUE :
S-CREW - METAMORPHOSE

La mixtape des parisiens du S-Crew est désormais disponible en libre téléchargement et répond au nom de Métamorphose. Au menu : 10 titres, et presque autant de beatmakers - dont DJ Lo’ qu’on ne présente plus sur le titre « j’ai le seum » - kickés avec la verve et l’application caractéristiques du collectif L’Entourage. Si les aficionados de 1995 devraient s’ajouter à la longue liste des sympathisants du combo, ils pourraient être tout de même un peu désorientés à l’écoute de cette nouvelle mouture plus « souterraine », moins « fignolée » que les productions du Un Double-Neuf Cinq. Mais ce type de matériel, qui obéit plus que jamais à la règle du « Do it Yourself », se doit d’être analysé sous un angle différent pour être compris...

Car Métamorphose, avant d’être une énième tape enregistrée avec les moyens du bord, s’avère être un fort sympathique « objet ». Du Boom-bap à l’ancienne, des lignes de basses foutrement bien pensées qui nous replongent en pleine ère « Cutee Be », « Nouvelle Donne » et autres compilations, quelques notes de piano pour saupoudrer le tout, il n’y a pas de doutes : le S-Crew, à l’instar de ses camarades de L’Entourage, joue sur la corde de la nostalgie avec une solide assise old school. Mes recommandations ? « Voraces » et « Au coin de ma rue ». Ce dernier n’a rien à voir avec son homonyme signé One Shot il y a plus de dix ans maintenant, souvenez vous… En revanche, Le titre « Nikes on my feet », lui, est bien un remix du morceau de Mac Miller. Terriblement amoureux de sa version originale, j’ai eu, je dois l’avouer, beaucoup de mal à apprécier ce remix... à première écoute. Mais après avoir refait le point sur la virgule, le titre est assez intéressant et mérite effectivement cette petite parenthèse. Signalons également le très bon « L’heure tourne » et son refrain addictif ou encore « Compte sur nous ».

De manière générale, chaque instru de ce Métamorphose est soignée et catchy. Mon petit bémol sera donc textuel - hormis l'artwork un peu sommaire - avec quelques phases au langage plus cru et moins « grand public » que peut l’être celui de 1995 par exemple, mais arrêtons là avec la comparaison. On peut peut-être repérer une différence de niveau entre les emcees, mais le temps devrait pouvoir harmoniser cela. S-Crew signe une très bonne tape, donc, qui explicite bien les avantages de la vie en « collectif » : hyper-productivité, application, envie. L’ensemble reste perfectible mais j’ai passé un très bon moment avec Métamorphose dans les oreilles. Bien joué les gars.

Lien : Télécharge gratuitement la mixtape.
Lire également : Chronique de 1995 - La Suite
Mais aussi : Chronique de Deen Burbigo - Inception
Mais aussi : Chronique de 1995 - La Source
Mais aussi : Chronique de Areno Jaz - Darryl Zeuja

Chronique proposée par Kevin
Contact : kevin@allglorious.com

Aucun commentaire :