mercredi 2 décembre 2009

Artist Vs Poet, Damn Rough Night



The Young and the Fearless

Artist Vs Poet évolue dans un registre bien connu des fans de Hey Monday ou encore The Academy Is : le pop punk à - très - forte tendance pop. En toute honnêteté, je vous avouerai être passé à côté de leur premier EP éponyme. Heureusement pour moi, l'univers de la formation n'est pas véritablement insaisissable. La particularité d'Artist Vs Poet ? Une certaine candeur plutôt rafraîchissante qui donne à leur morceau ce qu'il faut de légèreté et de simplicité, sans risque d'hypercorrection donc. Rappelons que la formation est membre du label Fearless Records, qui possède cette délicieuse réputation de structure familiale, très solidaire. Rien d'étonnant donc à ce que les gars de Artist Vs Poet soient de joyeux lurons plutôt sympathiques. Damn Rough Night, puisque c'est le nom de ce nouvel EP, s'apprête donc à heurter les bacs en ce début décembre. Au menu : 4 titres - pas plus - et quelques certitudes quant au potentiel de la formation.

Le disque s'ouvre sur le titre Damn Rough Night. Artist Vs Poet ne compte pas faire d'entorse à sa formule habituelle. Tarcy Thomason, chanteur de la formation, possède une voix très juvénile - pour ne pas dire mielleuse - qui n'est pas sans nous rappeler celle du leader des Cute is what we aim for. Le refrain est catchy, tout en nuance, et le morceau judicieusement agrémenté de choeurs et de riffs ensoleillés. Gateway est un peu plus pop que le titre précédent, le chant de Tarcy tire presque vers le RNB rock. Comment ne pas remarquer la ressemblance avec les premier album de The Higher ? Rescue est lui plus proche de l'esprit pop punk chère à Fall Out Boy : le morceau est plus rapide, poussé par des guitares plus présentes, un riff plus dense et cette urgence dans l'envoi du refrain qui caractérise les groupes emo-rock. Pas désagréable, plus couillu et plus rock, mais moins catchy. Quelques passages scandés en arrière plan confirme cet accent légèrement punk véhiculé par le titre. To hell with the letdown est une véritable morceau de bande originale pour teen movie. Un riff ultra séduisant, des couplets plutôt mélodiques et un refrain addictif. Un single en puissance. La compo manque tout de même d'originalité et d'identité dans le sens ou n'importe quel groupe de pop punk aurait pu l'interpréter. Ces quatres titres passent très vite et le disque s'achève sur une note très positive.



Artist Vs Poet - Runaway
Extrait de leur tout premier EP éponyme

Que retenir de ce Damn Rough Night ? Eh bien que Artist Vs Poet livre ici un disque de très bonne facture. A défaut d'être vraiment original, il se veut solide, catchy et d'une fraîcheur bienvenue. Damn Rough Night est un hymne teenage tout à fait sympathique, Gateway nous séduit tout en légèreté et To Hell with the letdown confirme cet esprit très bande originale - vous avez peut-être entendu Artist Vs Poet si vous regardez Parental Control sur MTV - véhiculé par la formation. L'avenir s'annonce plutôt radieux pour ces jeunes loups. Rappelons qu'un album est en préparation et que cet EP ne constitue qu'un appéritif selon les dires de la formation. On espère que l'opus à venir sera à la hauteur et que Artist Vs Poet n'a pas laché ses meilleurs armes trop tôt.

www.myspace.com/artistvspoet

1 commentaire :

Kevin a dit…

N'oubliez pas de résoudre le captcha pour valider vos commentaires !