lundi 16 novembre 2009

Interview - The Earl Grey



A Fresh Start

A Thousand Leaves ça vous dit quelque chose ? Les fans de happy hardcore et de pop punk à la française auront reconnu la jeune formation parisienne aperçue en première partie de Metro Station ou You Me At Six. Vous n’êtes donc pas sans savoir que le groupe n’est plus aujourd’hui. Et si certains d’entre vous s’interrogent encore sur les raisons de ce split, Alex, chanteur du combo revient pour allglorious sur la fin de A Thousand leaves mais nous parle surtout de son nouveau projet : The Earl Grey.

Peux-tu présenter un peu ton projet à ceux qui ne connaissent pas encore ?
The Earl Grey est une médiation entre une pop catchy et du rock, notamment sous l'influence de groupes californiens. Je n'invente rien de bien nouveau, j'essaye simplement d'amener les gens vers une alliance entre différents styles: la pop, le rock et l'électro. Pas de prise de tête, ma musique doit faire exploser l'entrain des auditeurs.

Tu souhaitais aborder la fin de A Thousand Leaves, que s'est-il passé exactement ?
A la naissance d'A Thousand Leaves, je me suis démené pour recruter les membres du groupe. Le fait est que j'endossais à la fois les statuts de manager, tour manager, chanteur et backliner, j'aurais pu très bien continuer à faire marcher A Thousand Leaves comme je l'entendais. Mais nous n'étions plus du tout sur la même longueur d'onde, ce qui est nuisible à la pérennité d'un groupe.
Aussi, cette séparation entre les membres du groupe résulte d'un essoufflement. La machine était en pleine croissance, nous commencions à faire de belles salles mais il ne faut surtout pas dormir sur ses lauriers dans une telle situation, il faut au contraire agir au plus vite. Et le fait est que j'agissais seul dans la majorité des cas, j'ai réalisé que A Thousand Leaves ne pouvait plus continuer comme cela.

L'espérance de vie des jeunes groupes comme A Thousand Leaves est de plus en plus courte, les choses seront-elles différentes avec The Earl Grey? Et si oui en quoi ?
J'aimerais déjà définir ce que représentent les "jeunes groupes comme A Thousand Leaves". On pourrait y assimiler deux catégories au regard de cette question: ceux qui sont nés en même temps que A Thousand Leaves (à peu près) et ceux qui en plus ont le même style à l'image de Chunk! No, Captain Chunk!, Kinky Toy Army, Mary Has a Gun ou encore Where Everything Is. Et aucun de ces derniers n'ont splitté. Je ne pense donc pas que l'espérance de vie des groupes comme A Thousand Leaves est de plus en plus courte. Bien au contraire, on assiste ces derniers temps à la naissance d'une vague aux quatre coins de l'hexagone, qui veut être là pour longtemps et faire bouger les choses.
Quant à The Earl Grey, j'aborde ce projet avec cet état d'esprit: il ne s'agit pas d'un statut éphémère qui me permet de réaliser des choses pour moi auparavant inaccessibles, mais plutôt d'un projet qui va me permettre d'appréhender mon avenir musical à long terme.

Tu sembles véritablement vouloir te mettre en avant, est-ce que c'est un luxe que ne pouvait t'offrir A Thousand Leaves ?
Je m'mentirais si je disais que je n'y avais pas pensé une seule seconde et que cela me déplairait. Mais il ne s'agit pas du fil conducteur de mon projet, loin de là. Avec cette façon de penser, on se demanderait alors pourquoi tellement d'artistes ont par exemple choisi une carrière solo plutôt que de fonder un groupe. Le fait est que j'ai derrière moi une expérience au sein de A Thousand Leaves ne doit aucunement me dépeindre comme une personne voulant se mettre en avant. Si je n'avais jamais fait partie d'une formation musicale, la question ne se serait jamais posée.
Même si j'aurais préféré faire de The Earl Grey un groupe ou continuer A Thousand Leaves, l'expérience m'a prouvé que cela reste une chose difficile, et que l'organisation d'un groupe peut parfois se révéler injuste. Certains se verront ainsi attribuer des tâches déplaisantes contrairement à d'autres, ce qui entretient un mauvais climat. J'ai maintenant la chance d'avoir un incroyable manager/tour manager qui aime et fait ce boulot, et moi je m'occupe enfin de mes compositions paisiblement. Je dirais ainsi que le luxe se trouve ici: je collabore avec qui je veux et j'aide mon manager sans me dire qu'il y a une répartition inégale du travail.

Maintenant l'objectif c'est de repartir de zéro ou au contraire bonifier l'expérience acquise avec ton groupe précédent ?
Les deux, mais vraiment! Prouver aux gens que c'est un nouveau départ, forcément car on n'obtiendra jamais la même chose d'une seule et même personne que d'un groupe. Et c'est à la fois une continuité dans le sens même où aujourd'hui je referais exactement les mêmes premières parties que j'avais faites sans choquer.
Et je bonifie l'expérience de tous les groupes dont j'ai fait partie depuis le début; je veux tirer partie de toutes mes expériences. Qu'il s'agisse de la musique ou non, je ne veux pas me dire "je prends un nouveau départ et j'efface tout". Cela n'aurait pas de sens car il faut prendre conscience de nos erreurs autant que de nos succès à n'importe quelle échelle.

Concrètement, quelle est l'actu de The Earl Grey en ce moment ? Peux-tu nous parler un peu du single à venir ?
L'actu c'est beaucoup de choses: Garance Productions qui nous donne la possibilité de faire la première partie de Manu à l'Elysée Montmartre le 28 novembre, le Landscape Showcase Acoustic le 4 décembre, une co-prod avec un ami de longue date Matthieu Tosi, qui est déja producteurs de pas mal de groupes et des tournées en préparation car je ne pourrais pas faire de musique sans live évidemment.
Mais avant tout, un single! Un single qui a maintenant muri dans ma tête depuis quelques mois, car c'est autre chose: beaucoup plus pop, tout en conservant un caractère rock. Ce single traite d'un aspect que je n'avais encore jamais abordé: il s'agit de notre rapport à la vie quotidienne et au travail. Le single propose la pause que l'on a tous besoin à un moment donné à l'égard de cette impression d'être enfermé dans un mécanisme dont on n'a plus le contrôle. Cette chanson, je veux qu'elle témoigne d'une claque que tu te prends dans la figure parce que tu suis de trop près le chemin que tout le monde t'indique.

Un concert avec Manu, puis une participation au Landscape acoustic show, deux scènes très différentes. C'est important pour toi d'élargir ton cœur de cible ?
Tu sais, je ne "cible" personne. Ce sont des défis musicaux à relever. Je veux prouver que j'exécute, avec plus ou moins de succès selon le public, les live quelque soit le contexte, mais aussi quelque soient les musiciens qui m'accompagnent.
A l'image de ces deux scènes différentes, je suis aussi prêt à jouer avec n'importe qui aspirant à un style donné car je trouve fascinant le fait de partager des identités musicales. Par exemple, est ce qu'on aurait pu penser il y a quelques temps voir une affiche avec Four Year Strong et A Ghost of a Thousand comme il y avait au Eastpak Antidote Tour? Difficilement je pense. Il faut avant tout être conscient qu'on est là pour développer notre identité, mais que ce n'est pas parce que tu joues avec des personnes de styles différents que cela va tout changer.

Une exclu pour allglorious, un message à faire passer ?
Et bien, une vidéo illustrant le quotidien de The Earl Grey, les enregistrements, les backstages sera incessamment sous peu mise en ligne et bien sûr le single Day Off qui sortira le 10 décembre!

Merci et bonne continuation à Alex
www.myspace.com/theearlgreymusic

12 commentaires :

Kevin a dit…

N'oubliez pas de résoudre le captcha pour valider vos commentaires !

Anonyme a dit…

dommage il y avait de bonnes bases avec atl! Mais bon pourquoi pas the earl grey

Dim' a dit…

Can't wait for the landscape show

Anonyme a dit…

Sympa la musique

Anonyme a dit…

atl ♥

Anonyme a dit…

j'adore c énorme

Anonyme a dit…

je détéstais a thousand leaves pour faire un peu mon mec honnête mais c'est beaucoup mieux the earl grey, allez! on l'attends ce single!

Katey a dit…

super! jai hate pour tous <3

hub a dit…

cool! on attends la suite!

Anonyme a dit…

je viens le 28novembre on va voir ca

amelie ragon a dit…

j'aime beaucoup le son !!!!!!!!!!!!

Anonyme a dit…

votre webzine est super, il traite de tout les groupes que j'adore !!!!!!!! a quand une interview de destine? bonne continuation en tout les cas !